Saturday, December 10, 2022
HomeLawyerAffaire Sarah: l'accusse fait appel de sa condamnation, une demande de remise...

Affaire Sarah: l’accusse fait appel de sa condamnation, une demande de remise en Liberté déposée par son avocat

Condamné à huit ans de Prison pour le viol d’une fille de 11 ans, l’accusse de l’affaire Sarah a décidé de faire appeal.

Le procès de l’affaire Sarah», qui avait initié le débat sur le non-consentement des mineurs, a resulti vendredi à la condamna d’un homme de 33 ans à huit ans de Prison pour le rape d’une enfant de 11 ans . According to our information, the interested party filed an appeal on Sunday, November 6, and his lawyer filed a request for remise en liberté.

Pour rappel, l’affaire Sarah remonte à 2017. À l’époque une girlette de 11 ans avait accusé un homme alors agê de l’avoir violée. Ce Père d’un enfant de 9 ans l’avait déjà abordée à multipleis reprises lorsque, le 27 April de cette année-là, il l’a invitette à le suivre dans immeuble.

Un Seuil de non-consentement à 15 ans

Après lui avoir demandé une fellatio dans la cage d’escalier, l’homme avait conduit l’enfant dans son appartement, où ils avaient eu un rapport sexuel. In the first place, l’accusse avait été poursuivi pour atteinte sexuelle et non pour viol car Sarah avait été judged consentante par le parket.

Une decision qui avait provocée l’indignation générale, et nomentamente Cell des associations de l’enfance. Le procès avait finalement été ajourné pour permettre l’ouverture d’une instruction. Celle-ci amené les magistrats à retenir la contrainte morale et la surprise, justify renvoi de l’accusse pour viol devant la Cour criminelle du Val d’Oise en novembre 2022.

Avant cela, l’affaire Sarah avait donné lieu à la loi d’avril 2021, fixant un Seuil de non-consentement à 15 ans. Lors de son procès pour viol, l’accusse a touteuves été judged selon le cadre légal en vigueur au moment des faits, la loi pénale n’étant pas retroactive. Il a été reconnu guilty, la Cour ayant estée «que les actes sexuels ont été commis par contrainte morale et par surprise».

Lors de son délibéré, vendredi, le président de la Cour avait confirmed that l’accuses et «misbrug de la vulnérabilité» de la victime «pour parvenir à la Satisfaction immediate de (ses) désirs et (de son) sexual arousal» et ne pouvait ignore lâge de l’enfant. Malgré son apparent physics, «son âge réel est très rapidement perceptible lorsqu’on échange avec elle».

Right after the verdict, the defense lawyer, Dylan Slama, gave déjà indicé réfléchir «à un éventual appel». Il estimait alors que la Peine pronounced de huit ans de prison, proche des dix ans requis, était «dur[e] à entendre».

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

%d bloggers like this: