Fasken girl Chez Novalex | Droit Inc.

Expand

We Alexia Magneron. Source: Fasken

We Alexia Magneron vient de rejoinder le cabinet Fasken à Titre d’avocate au sein de la section droit des affaires au Bureau de Montréal.

Celle-ci s’occupe de edit, de revoir et de negocier des contrats commerciale afin de protecter la propriété intellectuale.

Elle ssure également de la mise en place et de la standardization des procedures linked à la protection des renseignements personnel au sein des entreprises.

Before I joined Fasken’s team, Me Alexia Magnero travaillait pour le kabinet Novalex.

The idea of ​​joining a large cabinet n’était, au départ, pas dans ses projets. It is important, ses Divers entretiens l’ont convinced. Et pour cause, Chez Fasken, l’avocate vavoir la possibility de travailler avec des avocats Juniors

“Je vais pouvoir les aider, les épaulers…Et je trouvais ça vraiment intéressant”.

Assurment, Me Alexia Magneron va être de bons conseils aupres des nouveaux venus. Celle-ci a un parcours professionnel qui se reveille particulier Riche et varié.

Elle ainsi eu l’occasion de toucher à la pratique privée dans severales Domaines et dans severales contrées.

At the beginning of his career, he left France, his country of origin, to work for several years in the IQVIA pharmaceutical industry in Singapore, where he was responsible for legal affairs and the Asia-Pacific region.

« J’ai beaucoup appris, à 25 ans j’avais un très Beau Titre mais j’étais encore jeune, j’avais beaucoup de choses à apprendre encore et puis j’étais entourée d’avocats mais moi je ne l’étais pas », explained Me Alexia Magneron.

The idea of ​​becoming a lawyer begins alors à mûrir. Il ne restait alors plus qu’à trouver l’endroit Idéal pour exercer ce métier.

Après avoir établi une Liste de pays potentials avec son conjoint de l’époque, Me Alexia Magneron penche pour le Québec.

Pendant un an, celle-ci a passé des equivalences à l’Université de McGill puis son Barreau et enfin…la recherche du famous scene, source de tant de stress pour les étudiants en droit. Ce sera au sein du cabinet Miller Thomson pour la jeune femme.

«J’ai eu une Bonne surprise en arriant au Québec Parce que jai trouvé que la pratique en tant que femme avocate était plus agréable qu’en France».

Mais ce n’est pas la seule différence remarkable relevée par l’avocate: «I ya également beaucoup moins de verticalité au Québec, c’est beaucoup plus facile de communicar et d’exprimer un désaccord. Il ya plus d’échanges d’ideas. La France me paraît plus professorale entre employeur et employé ».

Après un passage Chez Miller Thomson, a female woman and a shared cabinet in Montreal: Blake, Cassels & Graydon.

Mais visibly, son envie de revenir à ses premiers amours était bien trop forte. Me Alexia Magneron a, par la suite, decided to integrate the company Dialogue, une platforme qui facilite l’offre des soins de santé aux employés. La jeune femme avait davantage envie de se concentré sur les contrats commericals.

Cet interêt est né Durant ses études en droit en France.

« Au départ I’étais passionnée par les Roman politicians, je voulais être commissaire de police. Et puis en troisième année, j’avais un professeur en droit commercial international qui m’vraiment donné envie de me specialize là-dedans. »

Pour approfondir ses connaissances, Me Alexia Magneron has tenu à complete son Cursus Universitaire par une école de commerce.

« J’avais envie de mieux comprendre les enjeux de mes clients et especially Leur vocabulaire. Je voulais être plus commercial et mieux comprendre la vie d’une entreprise. »

Membre du Barreau du Québec depuis 2017, Alexia Magneron obtained a baccalauréat en droit civil et en common law de l’Université de McGill in 2016.

She currently holds a master’s degree in international law at the University of Lyon and a master’s degree in administration at École de Commerce EMLyon.

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: