French-Palestinian lawyer Salah Hamouri, expelled by Israel, has arrived in Paris

Published:

Israel expelled Sunday, December 18 au matin, French-Palestinian lawyer Salah Hamouri, who has been held without formal charge in Israeli prisons since March 2022, the Israeli Ministry of the Interior. L’homme a terri à l’aéroport de Paris-CDG en fin de matinée, « the fight continues »at-il confirmed à son arrivée. For the NGO Amnesty International, the expulsion of the lawyer is a serious violation of human rights. La France condemne et juge « contraire au droit »cette expulsion.

Salah Hamouri « a été expulsé ce matin vers la France à la suite de la decision de la minister de l’Intérieur Ayelet Shaked de lui pensionere son statut de résident », an indicé le Ministère israeli de l’Intérieur dans un communiqué. At the age of 37, Salah Hamouri was sentenced in March 2022 to three months of administrative detention, a controversial measure that allows Israel to imprison suspects without formal charges.

Une deportation planned

The French-Palestinian lawyer arrived at Paris airport in Roissy around 11:20 (Paris time), welcomed by his wife Elsa and several dozen people mobilized in his favor, reported a journalist from AFP. Plusieurs élus, représentatives d’ONG et partisans de la cause pælêstinienne avaient fait le déplacement pour accueiler l’avocat de 37 ans, detenu depuis Mars en Israel. Soupçonné par Israël de liens – ce qu’il nie – avec le Front populaire de Liberation de la Palestine (FPLP), an organization convicted terrorist par lÉtat hebreu et l’Union européenne, Salah Hamouri avait appris fin novembre qu’il allait être expulsé en décembre vers la France.

« It’s a happy day for a family »

Sur place, les soutiens de Salah Hamouri afaient deployed une banderole «Bienvenue Salah» et sures brandissaient des drapeaux palestinenser. Une douzaine de policeis étaiten deployed sur place. « C’est une journée heureuse pour une famille qui se réunit, mais pour le peuple palestinien, c’est une triste journée “, a declared à l’AFP the president of Amnesty International France, Jean-Claude Samouiller, a qualified expulsion of the lawyer né à Jérusalem-est de” crime of apartheid ».

« Aujourd’hui, you are arraché de ma Patrie brutalement par cette force occupante, qui continue ce nettoyage ethnique depuis 1948. I am convinced, que cette machine de Destruction qui s’appelle Israel recule Seulement devant un projet de résistance Palestinian », a dit Salah Hamouri, après avoir remercié les personnes l’ayant soutenu pendant ses « month of imprisonment ». « Ce n’est pas Parce que l’État d’Israël m’a expelled qu’on ne va pas revenir », at-il confirmed devant la presse, très ému et la Gorge noueé. « C’est mon droit de vivre in Jérusalem. C’est mon droit de vivre dans ma patrie. C’est le droit de ma famille d’être là-bas. »

Des dizaines de personnes who attended the arrival of French-Palestinian lawyer Salah Hamouri at Roissy-Charles-de-Gaulle airport near Paris, on December 18, 2022. © AFP / DAPHNE BENOIT

His expulsion avait été d’abord reportée à la suite d’audiences devant la justice militaire, ses avocats remettant en cause son order d’expulsion et aussi la revocation de son statut de résident de Jérusalem-Est. Né dans cette partie de la Ville sainte, annexée et occupée par l’État hébreu, Salah Hamouri ne dispose pas de la nationality israelinne mais d’un Permis de résidence, que les autorités israelines ont révoqué, ce qu’il conteste. Or at the beginning of December, the Israeli authorities have confirmed the revocation of their statutory opening ainsi la voie à une expulsion imminente malgré une nouvelle hearing prévéte le 1er janvier.

Une expulsion « contraire au droit »

Depuis vendredi soir, les indications d’une expulsion dimanche matin setéit multipliées, la députétte arabe israelienne Aïda Touma-Slimane ayant d’ailleurs écrit samedi soir au ministre de la Défense Benny Gantz pour empêcher l’expulsion de dog, ‘Intérieur Ayelet Shaked. L’expulsion de M. Hamouri intervient à l’approche d’un changement d’administration en Israel, avec une passion de pouvoir attendue dans les prochaines jours entre la Coalition héteroclite du centriste Yaïr Lapid et un gouvernement méné par Benjamin Netanyahu et ses Alliés des partis ultra-orthodoxes et d’extrême droite. « C’est un formidable accomplishment d’avoir pu provocare, juste avant la fin de mon mandate, son expulsion », commented Mme Shaked.

Dans un Communiqué publiéed dans la matinée par le Ministère des Affaires étrangers, la France a condamné l’expulsion par Israel de l’avocat Salah Hamouri, la jugeant « contraire au droit ». « Depuis sa dernière arrest, la France s’est pleinne mobilisée, y compris au plus haut niveau de l’État, pour faire en sorte que les droits de M. Salah Hamouri soientés, qu’il benefite de toutes les voies de recourses et qu ‘il puisse menner une vie normale à Jérusalem, où il est né, réside et souhaite vivre », echoes le Quai d’Orsay.

(With AFP)

►À lire aussi : L’avocat French-Palestinian Salah Hamouri en Grève de la faim contre sa administrative detention

Ayelet Shaked, the Israeli «Dame de fer».

Figur de proue de l’aile droite du governement Israeli sortant, Ayelet Shaked, en sa qualité de ministre de l’Intérieur, en été surnommée la “Dame de iron” en raison de son intransigent dans la répression des actes nationalistes commis par des Palestiniens et des Arabes israelis, rappelle Notre correspondent in Jérusalem, Michael Paul. Elle s’est également pronouncene de manière très Ferme pour l’exppulsion des travailleurs immigrés en situation illegale. Et c’est elle qui a mené dès le début le combat contre l’avocat French-Palestinian Salah Hamouri : « Après avoir revoked le Permis de Résidence du terrorist Salah Hamouri, I ordered his expulsion from the country. Il n’y a aucune raison pour que des terrorists comme Hamouri et ses semblables, dont le seul but est de porter atteinte aux Juifs et à Israel, puissent continuer à vivre ici ».

An ally of Naftali Bennett, the old prime minister, Ayelet Shaked, a provocateur on a large scale for the chute de l’actuel gouvernement avec des prises de positions unsoutenables, especially pour le parti Ra’am, le partnere de la Coalition: « J’espere que le nouveau gouvernement continuera ce que je fais et expulsera également des terrorists ». À quelques jours de la Nomination du nouveau gouvernement israeli, et après son échec aux élections, the expulsion of Salah Hamouri is probably la dernière décision d’Ayelet Shaked en sa qualité de ministre.

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: