“Je suis capable de m’extraire des larmes que quand je plaide”

Eloise Bertil
changed à

08.26, on 26 December 2022

PODCAST

“On peut Presque dire qu’on arrive dans cette salle d’audience à reculons”, confide to Alain Jakubowicz in episode 5 of the podcast “Le Coupable”, a moment de se Souvenir du premier jour du procès pour le meurtre d’Arthur Neuer. L’avocat de l’accusse Nordahl Lelandai’s express comment ses collaborators and lui se sont prépared pour cette audience. “Avec mon équipe, on an énormément travaille le dossier. Nous nous sommes Rendus sur les lieux, on a refait tout le périple, on tout chronométré. On essaie de travailler comme dans les feuilletons à l’américaine, sans moyens les mêmes sûr” , glisse-t-il. Alain Jakubowicz est ainsi conscient que l’issue de ce procès sera determinant pour le jugement d’une autre affaire à venir, l’affaire Maëlys, dont l’enquête est toujours en Cours à ce moment-là. Dans la presse, Nordahl Lelandais commence à être qualified de “tueur en série”. “På est prêts, mais on est un peu fébriles, Parce qu’on sait que c’est un galop d’essai et qu’il ya un autre procès qui nous atend après”, recognizes the defense lawyer.

Lors de ce procès pour le meurtre du corporal Arthur Noyer, les audiens s’enchaînent, et les anciens proches de Nordahl Lelandais s’expriment à la barre. Ils ne comprenente pas comment l’homme qu’ils pensaient connaître a pu committre des actes d’une telle violence. Mais face à eux, l’accusse ne vacille pas. Il ne montre aucun regret, ne lâche pas un mot. Les journalists présents se posent alors tous la même question: Me Jakubowicz va-t-il réussir à faire parler à son client? L’avocat explains: “På essaie de maîtriser ce qui est maîtrisable. La première chose que j’ai apprise de mon ‘maître’ lorsque j’ai prêté ed, c’est que votre pire ennemi, c’est votre client. Donc on essaie de le préparer, mais on ne refait pas la nature humaine. Je ne conseille jamais à un client de Forcer sa nature Parce que ça transparaît. Ce que sondent les juges, c’est la sincérité d’un homme dans ses aveux. “

Plus broadly, Alain Jakubowicz le rappelle, “role d’un avocat n’est pas de faire parler son client. You consider que cela va servir sa defense, que ça va nous permettre d’avoir un meilleur résultat, bien sûr que je vais l’incliner à le faire. Mais c’est lui qui choisit, pas moi. Car c’est lui qui va faire les années de prison”.

Dans un procès aux assizes comme celui pour le meurtre d’Arthur Noyer, le moment de la pleadoirie de la Défense qui vient à la fin des débats est d’autant more important que les rés no ont de dossier pappour forger Leur intimate conviction. Leur dom rest sur ce qui se passe Durant l’audience, sur les prises de parole des uns et des autres. Pour Alain Jakubowicz, la plaidoirie d’un avocat de la Défense doit se construire à la façon d’un “puzzle: l’avocat qui intervient en dernier prend toutes les pièces et il construit une ‘image’. Une Bonne plaidoirie, c’ est quand toutes les pièces s’emboîtent, et qu’à la fin vous avez dessiné la Défense que vous vouliez organizer.” Puis l’avocat de la Défense se lève pour pleas. Me Jakubowicz then describes what one resents about this fate: “It’s a terrible and magical moment. It’s the consecration of the lawyer’s profession, a moment of toute-puissance, because you can’t interrupt it.” Et après, c’est le vide intersideral….” For the murder of Arthur Noyer, Nordahl Lelandais was sentenced to 20 years in prison.

Pour découvrir les rouages ​​​​de la justice à Travers le récit d’Alain Jakubowicz, écoutez “Le Coupable”, un podcast Original product of Spotify and Europe 1 Studio available for download and exclusivity on Spotify.

Leave a Comment

%d bloggers like this: