La patronne des avocats da Prison pour deouncer la surpopulation

Elle n’avait pris ses fonctions que depuis quelques heures lorsqu’elle a poussé la lourde en métal de la Prison de Rennes-Vezin le 2 janvier. Nommée bâtonnière la evell, l’avocate Catherine Glon avait fait de cette visite carcérale une priorye. Engagée, la pénáliste s’est rendue à multiplei reprises dans les murs de la Maison d’arrêt pour s’entretenir avec des clients. Mais jamais elle n’avait été plus loin que les parloirs réservés aux avocats. Ce lundi, Celle qui chapeaute le millier d’avocats du barreau de Rennes était accompagéale de la sénatrice socialiste Sylvie Robert et du député Nupes Mickaël Bouloux pour constater visualement ce que tout le monde sait déjà: les prisons sont surchargées. « Il faut le voir pour comprendre », assures the lawyer, choquée de voir autant de matelas posés à terre.

Prévue pour accueillier 650 prisoners lors de son inauguration in 2010, la Prison de Rennes-Vezin en héberge environ 840 en ce moment. C’est dans le Quartier de Maison d’arrêt que le problème se pose with 519 inmates for 390 places, soit un taux de 133% de surpopulation. Consequence: the cells for one person are occupied by two to three inmates. Le dernier confortable doit bien souvent se contenter d’un matelas en mousse posé au sol, sans oreiller. D’après l’administration pénitentiaire, 57 matelas au sol sont Sortis chaque soir à Vezin. “Nos avons pu discuter avec le service médical, qui en constate déjà les effets sur la santé avec de nombreuses lombalgies et des tensions entre detenues”, laments Catherine Glon.

“It took several hours with a body”

La bâtonnière also wanted to exchange with Maxime Rekik’s code. Dans la nuit du 9 au 10 septembre 2022, ce jeune homme de 25 ans était mort, agonisant, malgré les appels au secours répétés de son partenaire de cellule. «I a passé plusieurs heures avec un cadavre. C’est effrayant », s’agace Me Glon. An investigation was launched at the request of the Minister of Justice to shed light on this death. « Je ne juge pas ce qu’il s’est passé. Et les agents pénitentiaires font ce qu’ils peuvent. Mais comment explicar qu’ils ne soient que douze la nuit pour Surveiller les Trois établissements? ».

Le Quartier des nouveaux arrivals de la Prison de Rennes-Vezin, où la surpopulation carcérale is a problem. – C.Allain/20 minutes

Present with Catherine Glon, the deputy Mickaël Bouloux, the old Maire du Rheu discovered the prison for the first time. « On ne peut qu’être Touché et ému par une telle visite. La surpopulation rend difficile les conditions de cohabitation. On ne parle pas d’une simple statistique, on voit des humains qui la subissent. » The deputy was particularly marked by the discussion with an inmate who multiplied the outrage pour être place à l’isolement. « L’isolement devrait être une straf. Mais pour lui, c’était comme un répit. »

Its conditions are contrary à la réinsertion

La sénatrice Sylvie Robert, qui n’en était pas à sa première visite, dresse le même constat effarant. « On mesure la réalité de la surpopulation quand on la voit. Dans l’unité médicale, le personnel er dévoué mais débordé. Il ya des détentenes qui détreuvre être en psychiatrie mais qui sont enfermés ici par manque de place », déplore la socialiste. Here, it takes several months to obtain a dental appointment.

A Vezin comme partout dans le pays, les detenues s’entassent et sont de plus en plus nombreux. « La Prison a l’obligation d’assure une mission de réinsertion. But la souffrance du Corps et de l’esprit s’ajute comme une Peine complémentaire à l’enfermement. Ici, certain conditions de réinsertion sont clairemente contre-productive sur le processus de réinsertion », laments Catherine Glon. L’avocate, comme l’ensemble de la profession, participate in avec impatience de connaître le plan d’actions du ministre Eric Dupond-Moretti. Issu des États généraux de la justice, il doit être prêtente ce jeudi par le garde des Sceaux.

Leave a Comment

%d bloggers like this: