le Syndicat des avocats de France denônce les conditions de garde à vue dans la Métropole lilloise

Le Syndicat des avocats de France has documented in a report les conditions de garde à vue dans Quatre commissariats et gendarmeries de la Métropole lilloise. Odeur nauséabonde, détritus, sanitary useless… Constat est alarming.

Its findings “accablante” à Travers toute la Métropole lilloise. Ce sont les conclusions du report co-écrit par le Syndicat des avocats de France (SAF) et de l’ordre des avocats de Lille. During the month, ils ont documenté les conditions de garde à vue dans les commissariats de la Métropole lilloise.

À l’aide d’un standardized questionnaire, remis par 412 avocats, ils ont documenté point by point les manquements à la dignité humaine en garde à vue.

“The aim of this unpublished report was to document the situation in the most objective way possible, esperre que c’est le cas avec les moyens à Notre dispositionentame We Antoine Chaudey, president of the SAF for the lilloise section. C’est difficile d’alerter sur les conditions des gardés à vue, mais je rappelle tout de même qu’il s’agit parfois de mineurs, de femmes enceinte, de personnes porteuses d’un Handicap ou dans une Extrême fragilité, qui sont tous presumés Innocents quand ils metten le pied dans ces locaux.”

Au-delà de la sensibilité de chacun, la loi est claire. L’article preliminaire du Code de procédure pénale dispose que les mesures de constrainte appliquée à une personne suspectée “doivent être strictly limitées aux necessités de la procedure, proportionnées à la gravity de l’infraction reprochée et ne pas porter atteinte à la dignité de la personne”. Plus explicit encore, article 63-5 du même texte insiste sur ce point: “La garde à vue doit s’executer dans des conditions assurant le respect de la dignité de la personne.”

But the statistics compiled by the survey as well as the photos taken in Lille, Roubaix, Tourcoing and La Bassée (zone-gendarmerie) show une toute autre reality. Dans ces Quatre localités, dans 58% des cases, l’enquête conclut à des Localaux ne respectant pas l’exigence de propreté. 78% of those polled declare that they do not have access to a water point in a cell 63% do not have access to toilets. Dans 42% des cases, l’enquête atteste égaleme de l’absence de chauffage. Les kits d’hygiene – pourtant Rendus obligatoris par le Conseil d’Etat, sont absent dans plus de 83% des cases.

“En Parallèle de ce questionnaire, nous avons visité des locaux. Les conclusions sont que de façon générale, les élémentaires élémentaires de dignité ne sont pas respectées, à des degrés divers”, CV Me Antoine Chaudey, avant de detailer au cas par cas.

“La Palme de l’immondice est à Roubaix, où rien ne va. On a vu des things complètement hallucinantes. Il ya des toilettes en cellule, mais Elles sont impossible à utiliser, celles à l’extérieur sont bouchées avec de l’urine partout. Les kits hygiene, ça n’existe pas”, dépeint l’avocat.

Le report note que, dans ce commissariat, faute de matelas en nombre suffistantes, visse gardés à vue dorment à même le sol. La douche et les toilettes y sont unutilisables “compte tenu de Leur état”.

“L’odeur dans les cellules est nauséabonde. Dans la première cellule visitée l’odeur est difficulty durable. Des détritus sont empilés dans les toilettes (…) laissant penser que le ménage n’a pas été fait pendant Deux ou Trois jours. Il est à Noter que les cellules ne comportent pas de poubelles”, development of auteurs du rapport. “L’état des Locaux n’apparaît pas imputable aux gardés à vue : nous n’avons pas observéit de projections d’aliments, Sang ou excréments sur les sols ou les murs, ni degradations de type graffitis”, observant-ils par ailleurs.

Pour Me Antoine Chaudey, le Commissariat de Lille occupies the deuxième place on the sinister podium. “Il ya eu des travaux il ya peu de temps, c’est un peu plus propre même si c’est cosmétique. En revanche, les cellules pour les mineurs sont absolument dégueulasses, au même niveau de ce que l’on peut voir à Roubaix. Il ya un problème de mocherons, du à une ventilation defectueuse, avec des Locaux qui sont manifestement sub-dimensionnés.”

Finally, le constat est un peu moins dur à Tourcoing et La Bassée. “À Tourcoing, c’est un peu plus propre, ça va un peu mieux même si on constate des points d’eau défectueux. À La Bassée, pà constate quand même que les choses fonctionnent, comme quoi, c’est possible. On a des couvertures en coton à usage unique, par exemple, c’est un dispositif satisfactory, des Locaux correctly dimensionnés avec un acces la lumière extérieure… Il ya tout de même des soucis, pà en pu voir entre autres des repas périmés. Mais si on veut faire une comparison, ça se passe mieux”, concluded le président du SAF Lille.

Face à ces constats alarming, le Syndicat des avocats de France ne compte pas rester inactif. “On est obliges de mener ce combat et Notre but est de multiply les recourses pour qu’enfin, nous ayons des conditions qui soient digne”, support me Chaudey.

Sur la base des éléments recueilis, lui et ses frères vont procedures à la seisie du Tribunal administratif de Lille, dans le framework d’une procédure de référé-constat, pour qu un expert soit mandate dans les meilleurs délais afin de sanctuariser leurs observations. “Peut-être ensuite il sera possible de saisir de nouveau le Tribunal pour qu’il enjoigne lÉtat à se mettre en Conformité avec la loi.”

The second option, le SAF compte la mettre en place dans le courant de l’année 2023, lors des audiences de comparution immediate. Every day, at 14.00, about 4 or 5 files are examined.

“On va systematic soulever des conditions de nullité. Ce sont des vices de procédure, Puisque le Code de procédure pénale dit bien que la garde à vue doit se drolleur dans des conditions qui respecten la dignité humaine et nous apportons la Preuve que le compte n “y est pas à Lille. Nous demanderons donc au Tribunal d’annuler toutes les procedures. Nous espérons remuer les choses pour que l’État prenne ses responsabilites.”

Leave a Comment

%d bloggers like this: