Thursday, December 1, 2022
HomeLawyerPourquoi des avocats contestant-ils le renvoi de certains Suspect devant le Tribunal...

Pourquoi des avocats contestant-ils le renvoi de certains Suspect devant le Tribunal ?

La vidéo de l’aggression avait largeme circulé sur les réseaux sociaux. Et les images, d’une violence inouïe, avaient choqué la France entière et suscité les réactions indignées d’Emmanuel Macron or d’Antoine Griezmann. Des coup d’etat, de pieds, de hammerteau. Dans la soirée du 15 janvier 2021, Yuriy S., un Collégien qui s’apprêtait à fêter ses 15 ans, était passé à tabac Durant fewis minutes alors qu’il se trouvat avec des amis sur la dalle de Beaugrenelle, dans le 15e arissement de Paris. Grièvement blessé, son pronostic Vital avait ensuite été engagé pendant dix jours. Une dizaine d’adolescents avaient été interpellés et mis en examen, Deux semaines après l’agression. Puis en October dernier, les Deux juges d’instruction cosaisis ont renvoyé en procès 13 jeunes hommes, agês de 14 à 18 ans au moment des faits, dont six pour tentative de meurtre.

Two hearings should be held: une première devant la Cour d’assises des mineurs, pour les neuf mis en cause les plus agês, une autre devant le Tribunal pour enfants, statuant en matière criminelle pour les Quatre plus jeunes. Mais comme l’a révélé Land Paris, plusieurs avocats de la Défense ont interjeté appel de l’ordonnance de mise en accusation. Une audience devrait donc se tenir prochanement devant la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris. According to nos informations, la date n’a pas encore été fixée.

« Cela nous paraît Aberrant »

The youths, representing Mes Caroline Girard and Marianne Abgrall, have been returned to the Court of Assizes for “participating in an association of criminals for the purpose of committing an offense punishable with ten years’ imprisonment”. Un de ses amis lui avait actually donné rendez-vous ce soir-là, à Beaugrenelle. The youth, then 16 years old, afait fait le déplacement avec des béquilles pour se « defendre », avait-il esplicé Durant l’instruction. Mais à son arrivée, les pompiers étaiten déjà là. Il recevait alors un appel lui «disant que c’était Fini» et qu’il devait partir. Mis hors de cause par les autres suspects, il avait été placé sous le statut de témoin assisté.

“Cela nous paraît Aberrant de renvoyer un jeune, qui avait 16 ans au moment des faits, devant une Cour d’assises alors qu’il n’était pas sur la dalle, qu’il ne s’était pas concerté avec les autres” , explique à 20 minutes We Girard. L’avocate se questionne sur la legalité de cette decision, “car on ne peut pas être renvoyé devant une Cour d’assises pour des faits qui ne sont pas criminels”.

«I n’y a jamais eu d’intention Murder»

« Mon client nie complètement les faits qui ne sont, en ce qui le concerne, factuellement pas établis », indicate pour sa part Me Frédéric Landon, dont le client, qui avait 15 ans au moment des faits, est renvoyé devant le Tribunal pour enfant pour «comlicité de tentative d’assassination». La justice lui reproche d’avoir averti ses copains de la presence, dans le quartier, d’autres jeunes d’une bande rivale. En revanche, l’exploitation des images des caméras de surveillance confirmed qu’il n’porté aucun coup à la victime.

«C’est une aberration», poursuit l’avocat versaillais. « Il faudrait qu’on puisse demunetrer qu’il a porté une aide ou une assistance à des personnes qui avaient l’intention de porter atteinte à la vie de la victime, alors qu’il n’y a eu aucun dessein préalable. En réalité, c’est une rixe d’une gravité suree, mais il n’y a jamais eu d’intention Drab de la part de quiconque dans ce dossier. En outre, mon client n’était pas sur place. Au pire, il a pu avertir certains des jeunes de ce qu’il connaissait de l’arrivée d’une autre bande, mais c’est tout. Je ne vois pas commentaire peut le renvoyer devant une jurisdiction de jugement. »

“A context of rivalry between young individuals”

Dans Leur ordonnance de mise en accusation, consultée par 20 minutesles juges d’instruction assesses that “les faits s’incrivent dans un contexte de rivalry entre jeunes individuals, résidents du 15e arrondissement de Paris, forming la bande RD4 d’une part, et Celle du plateau de Vanves d’autre part” .

« Il est établi que l’aggression de Yuriy (…) était un acte de Vengeance en réponse à l’aggression subie » cinq jours plus tôt par le demi-frère et cousin de Deux des mis en cause, d’après les magistrates, qui rappellent que la victime était munie d’un tournevis dans sa poche. Yuriy avait demandé à des témoins Venus le secourir de l’ôter et de la Cacher dans un bac à fleurs.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

%d bloggers like this: