Saturday, December 10, 2022
HomeLawyerThe Tribunal de Nanterre was shaken by a corruption case

The Tribunal de Nanterre was shaken by a corruption case

C’est une affaire de corruption presumée dont les remous n’ont pas Fini d’agiter le Tribunal de Nanterre. Divers Acteurs du monde judiciaire potrouint être encore auditionnés dans les prochanes semaines par les enquêteurs de la PJ des Hauts-de-Seine, chargés des researches. Ses 20 ans à Peine révolus, Maazouza S. was employed as attorney-audiencier au Tribunal de Nanterre. Son’s role? Assurer la Bonne Tenue des audiens en accueilant les justiciables et les avocats lors des procès.

Appreciée par beaucoup de ses colleges, décritée comme une jeune femme “usable” Ouch “strong character”Maazouza S. est aujourd’hui soupçonnée d’avoir “folded” des clients pour le compte d’au moins Trois avocats en échange d’argent. Dans cette même affaire, un magistrate, président de chambre correctionnelle à Nanterre, décrit comme “proche” de cette employée, a été mis en examen pour «traffic of influence» en mai dernier Il a depuis été hit in the province.

La suite après cette publicité

Pour mieux comprendre ce dossier, qualified de “Very Sensitive” et sur lequel la chancellerie n’a pas “desire faire de commentaire”il faut remonter à l’automne 2020.

La suite après cette publicité

À l’époque, une mère de famille fait d’étonnantes declarations aupres d’un prosecutor en Poste dans la Préfecture des Hauts-de-Seine. A substance, elle confie avoir été orientée par Maazouza S., à l’été 2019, vers une avocate “specialized in cases of aggression” alors qu’elle cherchait un conseil pour son fils, victime de violences. L’avocate, Hafida E.-A., 41 years old, lui aurait ensuite signifié qu’elle avait fixe ses honoraires à “Only” 1,500 euros, puisk’elle était passée par la clerk-audiencier.

Lire aussi – Justice, santé, education… ça craque partout

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

Très vite, un second témoignage vient corroborer ce premier récit. Les Deux plaintiffs, mécontentes des services de Me Hafida E.-A. – par ailleurs déjà condemnede à Deux reprises pour exercice illegal de la profession d’avocat alors qu’elle était suspendue provisoirement –, s’en ouvrent aupres de Celle qui les a senduetes vers elle. La clerk-audiencier tente de les raisonner pour éviter qu’elles n’ébruitent l’affaire, puis aurait admis, toujours selon les déclarations des plaintiffffes, être rétribuée lorsqu’elle address des clients à des avocats.

Ristourne sur un voyage et fausses attester

Maazouza S. est ensuite placée sur écoute. Ce qui aurait Permis aux policiers de confirmer l’existence d’“a discount system” au cœur duquel la principale mise en cause se serait retrouvée. Les enquêteurs auraitan aussi mis au jour d’autres faits compromettants. On y entend la jeune clerk-audiencier se renseigner sur un procès à venir pour le compte d’une connaissance de son quarter, avant de le preneuri que le Magistrat qui va le domder est “dangerous”. Elle lui aurait aussi proposé les services d’un avocat en échange d’une ristourne sur un voyage dans les Émirats. Au fil d’une autre interception, les policiers auraint établi qu’elle souhaitait se procurer de fausses attestations d’embauche pour un cousin en instance de jugement.

Lire aussi – SUNDAYS. 73% of the French confirm that justice does not work properly

Alertée au Printemps 2020 de la “trop ​​grande proximity” de cette jeune femme avec sures justiciables, the prosecutor of the Republic of Nanterre, Catherine Denis, avertit la chambre départementale des huissiers des Hauts-de-Seine. Dans un courrier, la Magistrate s’alarme du « positioning inadapté en particulier avec les justiciables et Leur famille » de Maazouza S.: « Je vous remercie de bien vouloir me faire connaître les dispositions que vous entendez prendre pour rappeler ce Clerc à une attitude et des propos conformes à ce qu’il est attendu de la part d’un huissier-audiencier dans une enceinte judiciaire. » Une demande restee lettre morte.

Bien que la Clerc ait nié s’être laissé corruptre et avoir Joué les intermédiaires avec Trois avocats – elle aurait juste reconnu avoir reçu en cadeau une paire de baskets haut de gamme de la part de Me Hafida E.-A. –, les policiers ont Fini par la confondre en explorant l’un de ses portable. Several notices accablants en aurait été extraits. Dans l’un d’eux, Maazouza S. s’impatiente et veut savoir si un avocat a bien été Payé par l’un de ses clients alors qu’elle attend sa contrepartie. Avant de conclure sa demande par un : « Elle compte pays à la Saint-Glinglin. »

Lyre too À Bobigny, le manque de greffiers pénalise la justice

Par ailleurs, une presidente de chambre correctionnelle de Nanterre a également fait part de ses doutes aux enquêteurs quant à la probité de Maazouza S. Elle la soupçne d’avoir, en décembre 2019, renseigné des prévenous, judged free, danse de importante une importante drug traffic. Ces derniers ont finalement pris la fuite avant lénoncé de Leur peine.

Mise en examen, en février 2021, pour “passive corruption”, “breach of confidentiality” you do not “hoax” par une juge d’instruction de Versailles (Yvelines), elle aussi vu son contrat avec le Tribunal de Nanterre prendre fin. Les Trois avocats suspectés d’avoir agi de concert avec elle ont été mis en examen pour “corruption active”.

Un Magistrate en cause

Âgé de 50 ans et très bien noté par sa hiérarchie, le Magistrat mis en cause dans cette même procédure aurait avoué, au Cours de sa garde à vue, avoir eu “dream attraction” pour Maazouza S., avant de se contenter d’un rôle de ” older brother “ I don’t understand que ce n’était pas réciproque. La justice lui reproche d’avoir fait jouer ses relations afin qu’elle obtienne un pasport en urgence pour se rendre en Algérie, awaiting un confinement. À cette occasion, la jeune femme aurait également fait confectionner une fausse Convocation devant la justice algérienne pour justify de ce displacement. À la fin de l’été, an intermediary, qui aurait fait le lien avec un Consul Algerien en Poste en Île-de-France, a aussi été mis en examen.

Lire aussi – «L’État me doit 12,000 euros» : les traducteurs de justice d’Île-de-France ne sont plus payés depuis juin

Sollicité, les avocats de Maazouza S. et du magistrate, Mes Fabien Arakelian et Marie-Alix Canu-Bernard, n’ont “do not wish to express”. Le conseil de Me Hafida E.-A., Caroline Toby, indicate that, « dans cette affaire, [s]a cliente a filé une adresse pour permettre à la clerk-audiencier, qui était une relation amicale, de s’acheter une paire de tennis ». « C’est tout ce qu’il ya contre elle, to pursue-elle. Peut-être y aura-t-il une confrontation qui permissior de retabliar les choses Telles que ma cliente les a declarées. En l’état, nous considerons qu’il n’y a absolument pas de corruption. »

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

%d bloggers like this: