EXCLU FRANCE 3. L’agresseur de Chloé à Blois “regrette et demande de ses nouvelles”, selon son avocat

Maître Stéphane Rapin speaks for the first time about the regret expressed by his client to the judge, following the aggression of his ex-companion in Blois on December 13, which left the victim in a coma.

S’il a décidé de s’exprimer, c’est pour rappeler quelques faits utiles. “My client is presumed innocent“, launches Stéphane Rapin, avocat pénaliste au barreau de Blois. Son client, c’est l’homme de 27 ans qui a reconnu, lors de sa garde à vue, avoir violemment agresssé son ex-compagne à Blois le 13 décembre. Victim de Graves lésions au crâne, Chloé, 24 ans, est dans le Coma depuis sa prize en charge à l’hôpital de Tours.

L’avocat a rencontre son client lors de son passage devant le juge:

I am extremely affected. Comme il l’a devant le juge, il est très inquiet, il est soucieux de l’état de Chloé. I regret ce qu’il s’est passé.

Maître Stéphane Rapin, avocat pénaliste au Tribunal de Blois

Il dit d’ailleurs prefer attendre -malgré les aveux de son client- les conclusions de l’information judiciaire, avant de “faire des raccours” : “On va se dire “L’enquête va avoir pour objet de verifier son état d’esprit à ce moment là et ce qui peut explicar un passage à l’acte.

Au même titre, il appelle à “ne pas faire d’amalgame“sur la question, évoquée dans la presse, de la confession religieuse du mis en examen et de la victime.”Let religion ne justifie rien. According to les informations dont je dispose, mon client est converti à l’islam sans être pratiquant, mais Chloé s’était convertie aussi, avant de le rencontrer.” La famille de Chloé a, de son côté, affirmed aupres de France 3 que la victime s’était convertie à la demande du mis en examen. Seule l’enquête determinara si un lien existe entre la religion et le passage à l’acte . L’avocat demande à “ne pas juger sur les réseaus sociaux“La justice ayant”besoin de sérénité“.

The occasion for Stéphane Rapin to return to his client’s judicial past, already convicted in 2015 for aggravated violence against his concubine at the time. Sa Peine d’alors: 4 mois de Prison avec sursis. “J’observe qu’il a pris des peines de Prison Ferme pour des faits pas gravissimes“, especially de consommation de stupéfiants.

Ce qui mène l’avocat à sainterroger sur la réponse pénale madetoe, mais aussi aux “the effects of detention“:

Sa famille est inquiète pour lui. La détention ne l’a pas arranged, ses incarcérations ont été très difficiles. La Prison is an extremely violent, desocializing environment. The issue of reinstatement raises real difficulties.

Maître Stéphane Rapin, avocat pénaliste au Tribunal de Blois

L’avocat constate que la détention provisoire de son client est “justifiée, c’est une mesure de sûreté, il était en fuite“. Il estime cependant qu’elle pourrait avoir”des effets négatifs et contre-productifs sur sa personality“.

L’homme de 27 ans est mis en examen pour tentative de meurtre par une personne ayant été le concubine de la victime. S’il reconnoitre les faits de violence, il nie l’intention de tuer son ex-compagne.

With Sanaa Hasnaoui.

Leave a Comment

%d bloggers like this: