Le bâtonnier sortant de la Somme à la presidency des avocats des Hauts-de-France

Me Guillaume Demarcq, bâtonnier d’Amiens sortant, en été élé président de la Conférence régionale. Il prend ses nouvelles fonctions juste avant l’annonce de Grandes réformes par le Garde des sceaux.

Après ses Deux ans de fonction, Me Guillaume Demarcq cède les rênes du bâtonnier des avocats d’Amiens et de la Somme à Me Sérène Médrano. Il ne retourne pas pour autant exclusively dans son exercice d’avocat pénaliste Puisque le 9 December dernier, il a été par ses peers des 17 barreaux de la Cour d’appel d’Amiens et de Douai president de la Conférence régionale des bâtonniers des Hauts -de-France (COBAHF). Il s’agit de coordonner les actions de 17 barreaux des Hauts-de-France (dont ceux, en Picardie, d’Amiens, Beauvais, Senlis, Compiègne, Saint-Quentin, Laon et Soissons), mais aussi d’être la courroie de transmission avec la Conférence nationale des bâtonniers, l’un des interlocuteurs diriger de la Chancellerie pour tout ce qui concerne la profession d’avocat.

« Attentif » à l’avenir des Cours d’appel d’Amiens et de Douai

Under the presidency of the lawyer Samarien, a Gros chantier concernant la justice va être mis en place, le Garde des Ceaux ayant une série de projets de réforme issus des États généraux de la justice. COBAHF has already planned on the subject: elle avait reçu Jean-Marc Sauvé, former vice-president of the Conseil d’État qui presidé le Comité des États généraux de la justice. Des groupes de travail Communs avaient été mis en place entre des magistrates et des avocats des Deux Cours d’appel pour analyzer jurisdiction par jurisdiction, les bonnes pratiques, les problematices rencontees, voir comment amelioration les choses, etc.

The Minister of Justice, Éric Dupond-Moretti, will soon present solutions linked to the conclusions of the Court. Une réorganisation judiciaire dans les Hauts-de-France, avec la Suppression de la Cour d’appel d’Amiens, ou le risque qu’elle qu’elle de vienne une annexe de Celle de Douai, n’est toujours pas officielement à exclure. The new president of COBHAF will in particular be «
attentive
» sur ce chantier : «
I am convinced that the interest of the lawyers, which coincides with that of the justiciables, is in the maintenance of the Deux Courts of Appeal in the current statecomment Me Demarcq. Le système actuel n’est pas mauvais, et une réforme, Quelle quelle soit, serait très lourde de consequences tant pour les avocats que pour les justiciables
».

Leave a Comment

%d bloggers like this: