Monday, April 15, 2024
HomeLawyerLes avocats de Toulouse réclament la end des Cours criminelles départementales

Les avocats de Toulouse réclament la end des Cours criminelles départementales

Les Cours criminelles départementales doivent être generalisées à tout le territoire à compter du 1er janvier prochain. Elles traiteront les crimes les “moins graves”, mainly les viols et les atteintes sexuelles, réservant les autres crimes aux Cours d’assises. scythe barreau de Toulouse dress with Bilan contrast de l’expérimento de la Cour criminelle départementale en Haute-Garonne. Dans une motion, signée le 6 decembre, les avocats du barreau toulousain demandent à ce que the popular jury of the Cour d’assises soit préservé et que l’expérimento de la Cour criminelle soit arrêtée. Depuis janvier 2021 da Haute-Garonne, des dizaines d’affaires de viols og de tentatives de viols sont dommere sans aucun jury populare, mais par cinq magistrats professionnels.

“On supprime le dernier Bastion démocratique de la justice”

Ces Cours criminelles départementales “they do not fulfill the goals for which they were created” regrets le bâtonnier de l’ordre des avocats à Toulouse, Pierre Dunac. Les Trois objectif étaiten de réduire les délais in treatment des affaires criminelles, de faire des economies, et d’eviter la correctionnalisation (when on rétrograde la qualification pénalization) un crime en délit). Pierre Dunac regrets que ces Cours aillent “à l’encontre de ce qui est un symbole de Notre justice, hérité de la Révolution de 1989, à savoir la justice rendue par les citoyens. A suppressant le jury populare, is supprime le dernier Bastion démocratique de la justice.”

On exclus le citoyen de sa participation à la justice, les procès d’assises avaient aussi une vocation pédagogique. C’est une expérience extraordinaire. Et les magistrats conconos à un jury populaire se rapprochaient aussi de la société.

“La justice de la Cour d’assises, une justice de qualité, på va en faire une justice d’abattage, comme Celle rendue devant les tribunaux correctionnels.”

Quant aux délais, on serait passé de 4.5 années d’attente pour un procès d’assises à 11.8 mois devant les Cours criminelles départementales. Mais attention à la logic de “rentabilité”, a logic “responsible” qui ne prend pas en compte la qualité prévient Pierre Dunac. “Ces Cours criminelles devaient pouvoir juger dans un délai de six moisis est rather à neuf mois après la cloture de l’instruction. Les Cours d’assises, elles, ont pour vocation de juger à un an. Gainer Trois mois, ce n’est pas grand chose.”

Plus they 50% of the crimes will have a call à être jugés devant les Cours criminelles, à partir de 2023. Pierre Dunac fears que l’on y Perde en Terme d’oralité des débats. “The real difference with une Cour d’assises is that all judges are in possession of the dossier.” Quant à la charge de travail, elle ne sera pas allégée pour les magistrats, les greffiers, déjà en sous-effectifs og débordés selon Pierre Dunac: “ces Cours criminelles composées de cinq magistrates contre Trois aux assizes pénalisent d’autres services: la justice civile, les affaires familiales. Aujourd’hui à Toulouse, om n’a plus de service d’indemnisation des victimes, totally à l’arrêt”.

Les avocats du barreau de Toulouse support une proposition de loi d’une députétte Europe Ecologie les VertsFrancesca Pasquini, pour preserver le jury populaire, et espèrent encore que le Garde des Sceaux revienne sur ces Cours criminelles départementales : “il y était totalement opposé avant d’être Garde des Sceaux, aujourd’hui il est au service des boutiquequiers comptables qui sacrificent la justice de qualité“.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

%d bloggers like this: