Wednesday, November 30, 2022
HomeLawyerMagistrates, avocats et grefiers se mobilisent dans la rue contre «une justice...

Magistrates, avocats et grefiers se mobilisent dans la rue contre «une justice au rabais»

Un an après Leur retentissante tribune, ils descendent dans la rue. Magistrats, avocats et greffiers sont appelé à se mobiliser ce Mardi contre une « justice au Rabais » pour denouncer Leur « souffrance » au travail.

“La réalité du terrain, ce sont toujours des audiens surchargées (…), des délais au-delà du raisonné, des jugements non explicas”, écrivent 19 syndicats and organizations de magistrats, d’avocats ou de conseiller d’insertion dans un Communiqué commun, appellant à «renvoyer toutes les audiens» Mardi.

Des rassemblements doiven également avoir lieu dans la journée, notment à Paris devant le Tribunal judiciaire à 12 heures, pour dire le ras-le-bol d’une profession qui reste, selon les syndicats de magistrats, conconone à une « charge de travail titanesque ».

Hausse the 8% you budget

Il ya tout juste un an, la Tribune signée par 3,000 d’entre eux et publiee dans le Monde avait created un électrochoc et alerté sur les conditions de travail d’une institution rongée par une “grave perte de sens”. Écrit après le suicide d’une jeune collège, le texte a aujourd’hui été paraphé par près de 8,000 magistrates, auditors de justice et greffiers.

Launches par le gouvernement, les consultations des États généraux de la justice ont conforté ce diagnosis en conclusive à l’état de labrement avançe de l’institution, which the Minister a tenté de réponder en décrochant, pour 2023, une troisième hausse contrôlebende de 8% of the annual budget.

« Avec ce budget de Presque 10 milliards d’euros, Le Ministère de la Justice pursues son change de dimension avec des moyens à la hauteur de ses Missions», avait estée fin septembre le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, qui doit bientôt vouiller a nouveau plan d’action.

Its recruitments are assessed as insufficient

L’écutif s’est par ailleurs engagé à recruter 8,500 magistrates et personnels de justice supplémentaire d’ici à la fin du second quinquennat Macron et en a message une hausse de salaire de 1,000 euro mensuels en moyenne pour les juges judiciaire.

La Tribune des 3,000 a «Permis d’enclencher de nombreuses actions», assure-t-on à la Chancellieriet.

Le compte n’y est toutefois pas, selon les organizations professionneles. «Si des recrutements de magistrates et de fonctionnaires de Greffe sont prévues pour 2023, ils sont largely inadequate et aucun plan d’action clair n’a été defined comme l’exigerat pourtant l’urgence de la situation», écrivent-elles dans Leur-elles Kommuniké community.

« Une perte de sens » denounce les syndicats

D’après le Conseil de l’Europe, la France continues d’allouer moins de crédits à la justice que ses partenaires européens à PIB comparable: elle y consecrait 72.50 euros par habitant en 2020, contre 82.20 euros en Italy or 88 euros 140.70 in Germany.

According to the syndicates, legal professionals remain “en proie à une perte de sens”, while the judicial are “reduced to the state of dossier you do not equities ».

“Il ya un épuisement professionnel de magistrates qui travailant le soir et le week-end, à qui on dit qu’ils doivent mieux s’organiser, moins motivate leurs décisions, moins faire durer les audiences”, estimates Cécile Mamelin, de l’ Union syndicale des magistrates (USM, majority).

Une onde de choc après le décès d’une Magistrate

By December 2021, judges and officials had already taken to the streets to voice the “desperation” of those who deliver justice au quotidien, a sentiment relayed to the Sommet de la hérarchie judiciaire, whose numerous representatives were then mobilized.

Plus recently, mi-octobre, le decès d’une Magistrate de 44 ans, Marie Truchet, en pleine audiens de comparution immédiate à Nanterre a provocée une nouvelle onde de choc. A minute’s silence was observed in several jurisdictions, with the USM pointing out the “particularly difficult” working conditions in Nanterre.

Jeudi, ce Tribunal a reçu la visite, raressime, et le soutien des Deux plus Hauts magistrat français, le premier président de la Cour de cassation Christophe Soulard and le prosecutor général près la Cour de cassation François Molins. «Le constat de la souffrance du monde judiciaire n’est plus taboo», François Molins assured AFP. «On a parle à tous les échelons judiciaires. Mais au-delà de ce constat, est-ce qu’il ya des choses qui avancent? »

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

%d bloggers like this: