Monday, June 24, 2024
HomeLawyerNîmes: "En tant que bâtonnière, j'irai visiter les lieux de privation de...

Nîmes: “En tant que bâtonnière, j’irai visiter les lieux de privation de liberté”

Depuis le 1er janvier 2023, Me Khadija Aoudia est la nouvelle bâtonnière du barreau de Nîmes qui regrouping 400 lawyers. Cette avocate pénaliste et femme de combat plaide pour un barreau qui rayonne au national et à l’international.

We Khadija Aoudia, avocate pénaliste est la nouvelle bâtonnière de Nîmes depuis le 1er janvier. Elle succède à Me Jacques Coudurier et est la troisième femme élue bâtonnière.

Quelle sont les ambitions de la nouvelle bâtonnière pour les avocats du barreau de Nîmes?

Je veux que le barreau de Nîmes rayonne. Tant sur le plan national que le plan international. Pour moi, c’était extremely important. Le rayonnement d’un barreau ne se mesure pas au nombre des avocats qui le composent, ni même au montant de ses cotisations. Le rayonnement des avocats existe realtement en fonction des valeurs qu’ils defendant. Je ne sais pas si je parviendrais à mes lenses. Mais je me donnerai les moyens d’y parvenir. Et je suis ravie d’avoir un barreau jeune et motivé.

A concretization qu’avez-vous mis en place?

I created several Commissions dans toutes les disciplines du droit. Dont une commission de la communication qui aura pour men de facilitaire les échanges entre le barreau et le Corps judiciaire. Ou encore une commission qui sera le lien entre les médias et le barreau. Il est important que les médias relayent le rôle de l’avocat aupres des justiciables. Il ya aussi une commission international. Il s’agira pour les avocats de cette commission d’être des observateurs judiciaires en France et à l’étranger. Lorsque dans sures pays, au nom du fanaticisme religieux, on incarcère l’avocat, par exemple, nous montrerons par Notre présence, Notre volonté de defendre sans faille les libertés individuelles. I will be very close to the national bar council to defend the independence of the lawyer, the freedom of the lawyer and the interests of the profession.

Me Aoudia, vous déplorez aujourd’hui que la justice n’a pas assez de moyens. Ou encore que faute d’un jugement dans un délai raisonnable, les tensions se cristalisent et vous faites des propositions. Widows?

J’estime que la justice est le dernier Rempart d’un pays de droit. Et aujourd’hui la justice est démunie matériellement et malmenée puisque’elle est tributaire des moyens qu’on lui donne. Cela a des conséquences pour le justiciable qu’il soit auteur ou victime. À Titre d’exemple, en matière pénale, 80% des plaintes sont classées sans suite. Tout ce qui met en difficulties, les justiciables, les troubles du voisinage, le Petit problème de bornage, les incivilités, tout ce qui est du Quotidien ne peut être traité. Et il ya aussi des difficulties sur le plan économique. Des entreprises beneficiaires ont recourse à des licensements massif et cela ne crée plus l’émoi… Il faut respecter la dignité humaine. Il faut considerar les personnes comme étant des Acteurs économiques et non pas comme des biens fongibles. L’avocat a un rôle d’une importance capitale. Chaque justiciable est en droit d’être conseille, assisted, represented by a lawyer. Lorscur’il ya un conflit entre Deux Voisins par exemple, entre des salariés et Leur employeur, le recourse à un avocat permetrait de réalises des transactions sans passer par les juges. Il faut Agir en amont. Plus on sera maître de Notre litige, plus il y aura de la célerité dans la réponse. Il faut arrêter d’aller dans le tout judiciaire. Hello, are you veux que les avocats soucieux de la dignité humaine soient dans la cité. Et cette dignité humaine se decliné de plusieurs façons: le droit d’avoir un logement, d’être respecté par une administration et pour une administration d’être respectée par ses administrés, le droit d’un enfant à être protégé…

Vous avez l’une des Premières avocates à batailler contre les conditions detention?

At the time it was extremely unpopular. Il faudra attendre 2012 et le report de l’OIP (observatoire international des prisons) pour que cela commence à bouger. Pour la Maison d’arrêt de Nîmes, Midi Libre et la Presse ont relayé me interventions. In 2020, pending the pandemic, I would have the Cour de justice de la République sur les conditions of detention. Cela a fait bouger les choses. A minimum, les mentalités puis les politiques.

En tant que bâtonnière, j’irai visiter les lieux de privation de liberté. Pour constater les conditions de détention mais pas que. Je souhaite aller au-delà. Je voudrais connaître les conditions d’exercice des agents administratifs. Lorscur’il ya un sous-effectif, cela genere des heures supplémentaires, de la fatigue. En ce qui concerne l’hospitalisation d’office, il y aura une commission composée d’avocats qui sera en lien avec les hôpitaux. Un rapport du bâtonnier qui sera établi pour chaque lieu et sera remis à la chancelli, publié sur le site de l’ordre. Je Serai extremely rigoureuse là-dessus.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular