Sunday, June 23, 2024
HomeLawyerun dom attendu comme une "délivrance" par les parties civiles et leurs...

un dom attendu comme une “délivrance” par les parties civiles et leurs avocats

Depuis Trois jours, les avocats de parties civiles défilent à la barre pour délivrer leurs plaidoiries. Ce vendredi 25 novembre, une avocate a rendu hommage à une consœur niçoise deceased le soir du juillet 14 2016.

Chez les avocats de parties civiles, chacun choisit un camp pour pleader devant la Cour d’assises special composée pour le procès de l’attenat de Nice. Visse déclament une plaidoirie base sur les faits de l’enquête, interpellent les accususes et soulèvent chaque incertitude qui met en évidence une certaine culpabilité selon eux. D’autres, comme ceux qui ont pleadé ce vendredi 25 novembre, préférent se concentrate sur les victims et Leur vécu pour rappeler à la cour, qui en déjà entendu les partier civiles aventende cinq semaines aventende le procès, leurs souffrances et Leur .

Les victimes psychologiques, très nombreuses et pourtant si peu visibles, ont été mise à l’honneur lors des plaidoiries de plusieurs avocats, ce vendredi dans la matinée. Maître Martin recalled that the statut de victime psychologique datait des années 1980, especially avec la definition du syndrome post-traumatic (often referred to as “PTSD”). Yet“les victimes psychologiques ont encore du mal, même en 2022, à être considéraires comme victims”declares l’avocate.

Certain victims have testified to this barre des propos de leurs proches qui Leur disaient: “Tu n’as perdu personne, tu n’as pas été blessé, tu peux tourner la page maintenant…” Des paroles qui les ont parfois fait plonger encore plus deep dans Leur malheur.

Elles ont parfois – souvent – parlé de Leur sentiment d’illegitimité lorsqu’elles ont déposé à la barre. “Pourtant, Elles ont eu toute Leur place et Leur légitimé dans ce procès”, replied Maître Martin. Men les reviviscences, l’evitement, l’hypervigilance, sont autant de symptoms qui font bien d’elles des victims de cet attentat, comme l’a rappelé Maître Kamagne à la cour. “La justice est faite avant tout pour les victims”, note-t-elle.

Une victime disait “le 14 juillet 2016 est la définition même de l’injustice”, I would add that this process doit être la définition même de la justice.

Maître Kamagne, avocate de parties civiles

Lors de sa plaidoirie, Maître Nina Trombetta a rendu hommage à une avocate niçoise deceased le soir du 14 juillet 2016, sur la Promenade des Anglais. Myriam Bellazouz avait 29 ans. Nina Trombetta l’avait continues “sur les bancs de la Faculté de droit à Nice” et le soir du 14 juillet, elle est la seule qui n’a pas répons à ses messages inquiet.

“Pour elle, comme pour le long cortège des disparus et des meurtris, nous attendons maintenant votre conscious”declares Nina Trombetta à la Cour d’assises.

Nous le recevrons comme la premier rédemption pour tous ces disloqués, comme le premier rachat pour la stol défaite de tous ces morts qui avaient tant à vivre, comme la premier délivrance pour les vies en miettes de tous ces peuvent qui ouvrir les vivants sur une nuit d’été.

Nina Trombetta, advocate de parties civiles

La plaidoirie collective continues on Monday 28 and Tuesday 29 November before leaving the place aux plaidoiries individual jusqu’au judi 1er décembre.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular