Adrien Quatennens: pour son avocate, «il n’est pas culable de faits de violences répétées et de faits d’harcèlements»

We Jade Dousselin, l’avocate d’Adrien Quatennens, a commenté la Peine de Quatre mois de Prison avec sursis pronounced à l’encontre du député LFI ce 13 décembre. Elle a confirmed that the charges of assault and attempted harassment were not upheld.

La Sanction was a participant. We Jade Dousselin, l’avocate d’Adrien Quatennens, a commenté ce Mardi la Peine de Quatre mois de Prison avec sursis pronounced par le Tribunal de Lille à l’encontre du député de La France Insoumise.

«I have already had the opportunity to speak with auditions, testimonials, psychological surveys and telephone analyzes that allow me to reach more conclusions. La premiere, c’est que M. Adrien Quatennens n’est pas coupable de faits de violences répétées. La deuxième, c’est que M. Adrien Quatennens n’est pas coupable de faits de harcèlements à l’encontre de son épouse», detailed the lawyer.

Deux faits précis ont été retenus contre l’une des Têtes d’affiches du mouvement politique. «Il a été condamné ce jour pour le fait de gifles qu’il reconnu au Cours de ces dernières semaines, qui se sont passé il ya plus d’un dans un contextextremely tendu et qui ne se sont jamais reproduits. Il a été condamné pour des SMS réiterés dont M. le juge homologateur a certifié devant nous qu’ils n’avaient aucun caractère ni harcelant, ni malveillant, ni menaçant», a précisé sa defense.

Me Jade Dousselin is a confirmation of my client and retenu la leçon. «Cette Peine de Quatre mois avec sursis est un avertissement solemnnel. Celui d’un homme dont on sait qu’il ne reviendra pas devant la justice. Celui d’un homme don’t on sait qu’il n’est pas un violent dans son couple (…) Cette décision ne l’impêche pas de pouvoir réintegrater l’Assemblée et puisseur son mandate électif. Il s’exprimera dans les prochanes heures sur l’issue de cette procédure», avait-elle prévenu.

Quelques heures après l’annonce de sa radiation du groupe LFI pour une durée de Quatre mois, l’ex-numéro 2 de La France insoumise a en effet pris la parole Mardi soir, denoncant dans un entretien à La Voix du Nord «un lynchage médiatique», et excluant de missionner de son Poste de député.

“I endured in silence an unprecedented media lynching”, I declared as the premiere prize of parole as mise en retrait de la coordination de LFI in September. “Resignation après avoir été condemned pour un acte que jai reconnu créerait un Précédent dangereux et ouvrairat la Porte à toutes les instrumentalisations politiques de la vie privée”, he added.

Leave a Comment

%d bloggers like this: